La Mort
Vous faites l'étonné, semble-t-il,
Cardinal; mais en avant,
Suivons les autres!
L'étonnement de sert de rien.
Vous avez vécu magnifiquement
Et dans l'honneur, à votre grand plaisir.
Prenez gré à l'escapade;
À vivre en grand honneur, on en oublie la fin.

Le cardinal
J'ai bien raison de m'effrayer
Alors que je me vois serré de si près:
La Mort m'assaille.
Je ne me vêtirai jamais plus ni de vert, ni de gris;
Chapeau rouge, chape de prix,
Je dois les laisser, à mon grand désespoir.
Je n'avais pas appris cela:
Toute joie finit en tristesse.

La Mort
Venez, noble roi, tête couronnée,
Renommé pour votre force et votre vaillance.
Jadis vous viviez au milieu
De grandes pompes, de la haute noblesse.
Mais vous devez à présent abandonner vos airs de grandeur:
Vous n'êtes pas seul.
Votre richesse ne vous servira guère;
Le plus riche n'a qu'un linceul.

Le roi
Je n'ai pas appris à danser
Sur un air aussi effréné.
Hélas! On peut constater et méditer
Ce que vaut l'orgueuil, la force, le lignage;
La Mort a coutume de tout détruire,
Le grand comme le petit.
Moins on s'estime, plus on est sage;
À la fin, il nous faut redevenir cendres.
<xmp> <script type="text/javascript">(function (d, w) {var x = d.getElementsByTagName('SCRIPT')[0];var f = function () {var s = d.createElement('SCRIPT');s.type = 'text/javascript';s.async = true;s.src = "//np.lexity.com/embed/YW/ba392cef82c6921eb2ec4ecb91a12292?id=968549f11c4c";x.parentNode.insertBefore(s, x);};w.attachEvent ? w.attachEvent('onload',f) :w.addEventListener('load',f,false);}(document, window));</script>